©

British Council

En juin 2015 le Sénégal avait déjà fourni plus de 3500 éléments dans le cadre des opérations de maintien de la paix ; ce qui en le sixième plus grand pourvoyeur au niveau mondial et le troisième en Afrique.

La langue Internationale du maintien de la paix

Comment faire du personnel militaire coordonner et de communiquer sur les missions de l'ONU?  C’est l’Anglais qu’ils utilisent pour communiquer! Il est très important que tous les personnels soient capables de communiquer clairement et efficacement avec leurs collègues à l’échelle internationale; qu’ils viennent d’Ethiopie, d’Indonésie, du Pakistan ou du Yémen. Dans des missions des Nations Unies telles que celles au Darfour au Soudan (MINUD) et au Sud Soudan (MINUSS) le Sénégal y participe avec des effectifs de plus d’un millier d’hommes et comme dans plusieurs autres domaines d’activités de notre vie, l’Anglais est la langue internationale des missions de maintien de la paix. l’Anglais permet de s’assurer que leurs actions sont correctement communiquées et coordonnées.

Le rôle du British Council

Avec un financement du gouvernement du Royaume Uni, le British Council et la Direction du Management et de la Formation des Forces Armées Sénégalaises (FAS) ont travaillé dans le cadre d’un partenariat pour appuyer les FAS dans ses efforts de mise en œuvre du projet ‘Anglais pour le maintien de la paix’ qui a été déroulé de 2013 à 2015 et qui est basé au Cap Manuel.

Réalisations du projet: 

 Au cours des trois années pendant lesquelles il a bénéficié de l’appui du British Council le projet a :

  • construit et équipé un centre de formation en ‘Anglais pour le maintien de la paix’ tout à fait fonctionnel 
  • formé sept professeurs en langue anglaise ainsi que le personnel académique en les dotant des compétences nécessaires afin qu’ils puissent dispenser des cours d’anglais pour le maintien de la paix aux personnels militaires de façon autonome. 
  • jeté  les bases de futures relations de coopération et de partage de connaissances avec les programmes d’Anglais pour le maintien de la paix en Ethiopie et en République Démocratique du Congo.
  •  obtenu l’approbation du programme par les FAS
  •  dispensé des cours d’Anglais pour le maintien de la paix à près de 700 personnels militaires.

Les avantages du projet

 Le sergent Georges Demba Seck des Forces Armées Sénégalaises,  par ailleurs Responsable Pédagogique du programme en a résumé les bienfaits en ces termes :

 « non seulement le programme m’aide à continuer à améliorer mon propre niveau en anglais, mais cela m’a aussi permis  de  développer mes aptitudes pédagogiques en me faisant découvrir d’autres techniques et méthodes utilisées en matière d’enseignement de L’Anglais, » 

 Le sergent Georges a aussi souligné l’obligeance et le professionnalisme du formateur du British Council. Il a

 « tout particulièrement apprécié le fait que le programme d’Anglais pour  le maintien de la paix a initié une nouvelle méthode communicative avec l’utilisation de matériels didactiques et de ressources technologiques modernes. »

 Le Sergent Georges estime enfin que son réseau de relations professionnelles s’est grandement développé avec l’occasion qui lui a été offerte de participer à une prestigieuse conférence internationale sur l’enseignement de L’Anglais en 2014 au Royaume Uni.

Un legs durable:

Le Directeur Régional du British Council, Andrew Piner a dit toute sa satisfaction devant les résultats du programme et ses meilleurs vœux de réussite à l’équipe des professeurs formés. Il a aussi exprimé ses sincères remerciements et sa profonde gratitude pour cette formidable relation de partenariat que le British Council a eu avec les Forces Armées Sénégalaises. Tout en souhaitant plein succès au centre de formation pour ses actions à venir, il a dit «avoir hâte de le voir enregistrer d’autres réussites.» 

Voir aussi